Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le pardon
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    universintérieur Index du Forum -> SOIGNER L'AME (ouvert en partie) -> spiritualité (ouvert à tous) -> L'Amour Universel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 470
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 15:10 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Si vous avez quelque chose contre quelqu’un... pardonnez-lui.” Marc 11.25

Avant de réfléchir à la vraie signification du pardon, voyons ce qu’il n’est pas !

1- Pardonner ne veut pas dire approuver la conduite de l’autre.

2- Pardonner ne veut pas dire chercher des excuses. Cela parfois serait bien plus facile !

3- Pardonner ne veut pas dire amnistier ou gracier. Ce terme juridique implique que la personne amnistiée n’a plus à répondre de ses actes. En fait, Dieu seul peut agir ainsi. Aucun être humain ne peut remplacer Dieu dans ce rôle !

4- Pardonner n’est pas synonyme de réconciliation. Pour se réconcilier, les deux parties en présence doivent se mettre d’accord, ce qui n’est pas toujours le cas.

5- Pardonner ne veut pas dire refuser d’admettre la faute. Avant de pouvoir vraiment pardonner, il nous faut accepter la souffrance qui nous a été infligée.

6- Pardonner ne veut pas dire oublier ! Nous ne pouvons jamais oublier les événements marquants de notre vie. Nous choisissons seulement, parfois, de ne pas nous en souvenir !


Dans son livre “Le vrai pardon” R.T. Kendall écrit :

 “Quelle victoire spirituelle avons-nous remportée si, au lieu de vraiment pardonner, nous n’avons fait qu’ignorer le mal que nous avons subi ? Nous affirmons savoir pardonner alors que nous refusons d’accepter l’intensité de la souffrance que l’autre nous a infligée. Ce faisant nous évitons de souffrir trop profondément, tandis que le vrai pardon est toujours douloureux.
Refuser toute vengeance n’est jamais facile. Il nous en coûtera de savoir que celui qui nous a fait du mal va s’en tirer sans égratignure et sans que personne ne sache combien il nous a fait souffrir.

Le pardon est toujours un sacrifice.
 Mais quand nous l’acceptons en toute connaissance de cause, demandant à Dieu de bénir celui qui nous a fait souffrir, nous entrons dans une autre dimension spirituelle :
 nous commençons à nous conduire comme Jésus l’aurait fait, nous commençons à Lui ressembler vraiment ! 
 D'après Bob Gass

_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Oct - 15:10 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
° Marie °


Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 2 780
Localisation: Isère
Féminin

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 15:48 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Tellement vrai
C'est trop beau
Merci Chloé
_________________
♥ Connais toi toi-même et tu connaîtras l'Univers ♥


Revenir en haut
nanou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Oct - 16:12 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Merci Chloé !

Si vous êtes intéressés, j'ai fait un petit dossier d'une douzaine de pages sur le pardon, avec des protocoles et démarches pour pardonner ainsi que quelques références de livres sur ce sujet. Je ne sais pas comment le mettre à disposition sur le forum  (je l'ai déjà envoyé à plusieurs personnes par mail).
Et voici une petite histoire vraie et bouleversante (elle m'a arraché des larmes) sur la puissance du pardon :

 

Jean, 20 ans, avait fait une saloperie immonde à ses parents.
Vous savez... la saloperie dont une famille ne se remet pas, en général.

Alors son père lui dit: “Jean, fous le camp ! Ne remets
plus jamais les pieds à la maison !“

Jean est parti, la mort dans l’âme.

Et puis, quelques semaines plus tard, il se dit:
“J’ai été la pire des ordures ! Je vais demander pardon à mon vieux...
Oh oui ! Je vais lui dire: pardon.”

Alors, il écrit à son père : “ Papa, je te demande pardon.
J’ai été le pire des pourris et des salauds. Mais je t’en prie,
papa, peux-tu me pardonner?

“Je ne te mets pas mon adresse sur l’enveloppe, non... Mais simplement,
si tu me pardonnes, je t’en prie, mets un foulard blanc sur
le pommier qui est devant la maison. Tu sais, la longue
allée de pommiers qui conduit à la maison. Sur le dernier pommier,
papa, mets un foulard blanc si tu me pardonnes.”

“Alors je saurai, oui je saurai que je peux revenir à la maison.”

Comme il était mort de peur, il se dit: “Je pense que jamais papa
ne mettra pas ce foulard blanc. Alors, il appelle son ami, son frère,
Marc et dit: “Je t’en supplie, Marc, viens avec moi. Voilà ce qu’on va faire
: je vais conduire jusqu’à 500 mètres de la maison
et je te passerai le volant. Je fermerai les yeux.
Lentement, tu descendras l’allée bordée de pommiers.

Tu t’arrêteras. Si tu vois le foulard blanc sur le dernier pommier
devant la maison, alors je bondirai. Sinon, je garderai les yeux
fermés et tu repartiras. Je ne reviendrai plus jamais à la maison.”

Ainsi dit, ainsi fait. À 500 mètres de la maison, Jean passe le volant
à Marc et ferme les yeux. Lentement, Marc descend l’allée des pommiers.
Puis il s’arrête. Et Jean, toujours les yeux fermés, dit:
“Marc, mon ami, mon frère, je t’en supplie, est-ce que mon
père a mis un foulard blanc dans le pommier devant la maison ?“

Marc lui répond: “Non, il n’y a pas un foulard blanc sur
le pommier devant la maison... mais il y en a des centaines
sur tous les pommiers qui “conduisent à la maison!”

Puissiez-vous, vous qui avez entendu cette belle histoire
du foulard blanc, emporter dans votre coeur des milliers de foulards blancs.

Ils seront autant de miracles que vous sèmerez partout,
en demandant pardon à ceux que vous avez offensés ou
en vous pardonnant vous-mêmes.
Alors vous serez des « êtres de miséricorde »


Revenir en haut
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 470
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 16:29 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Et bien, Nanou, tu peux mettre tes sujets ici, c'est la rubrique sur le pardon
Nous avons quelques sujets, ici, et là, quelques livres aussi dans la rubrique "des belles pages..."

Alors , c'est avec plaisir que nous te lirons
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krystal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2009
Messages: 21 140
Localisation: Briis sous Forges
Féminin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 21:27 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Oh c'est une magnifique histoire, Nanou. Oui, mets tes sujets ici.
_________________
"Plus est en toi que tu ne crois"

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester" Proverbe indien


Dernière édition par krystal le Lun 19 Mar - 07:42 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Christelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 07:36 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Magnifique.....
en misant ce texte,je me rends compte que je n" arrive pas a me liberer des mes erreurs,de me pardonner...
que faire,une methode.....
mon coeur est lourd d emotion envers moi même!!


Revenir en haut
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 470
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 25 Oct - 07:48 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

tu t'apitoies sur ton sort Christelle ,
tout le monde fait des erreurs
aucun humain n'est parfait et si tu envisages la perfection, tu seras toujours très déçue , par toi et tous les autres .
ne regarde pas sans arrêt le passé
le passé est derrière toi, il est mort, rien ne peut le changer et surtout pas les regrets ou les remords.
la vie va de l'avant
Alors fais comme elle et arrête de ressasser ce que tu as fait autrefois
ça n'a aucun intérêt

http://etoile.vraiforum.com/t1776-Vous-etes-responsable-de-vos-croyances.ht…

Va relire ce petit texte
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Christelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 07:59 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Chloé,je m'apitoie pas sur mon sors...
justement,j' essais de sortir de ce cercle vicieux....
il m' arrive aussi d avoir honte de se que je ne suis pas.....je me justifie tout le temps de ne pas tien,etre si ou ca....ou d avoir fait si ou ca!!!
en ecrivant je viens juste de me cogner le coude droit!!


Revenir en haut
krystal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2009
Messages: 21 140
Localisation: Briis sous Forges
Féminin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mar 25 Oct - 08:00 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Très belle image ! Oui, Christelle, regarde devant toi !

Avance pas à pas, un jour à la fois, vis le moment présent en pleine conscience.

Ecoute cette magnifique chanson interprétée par Pascale Monfort

http://www.youtube.com/watch?v=AqR2QuNb1SY

"Hier c'est passé oh mon Dieu et demain ne m'appartient pas"
_________________
"Plus est en toi que tu ne crois"

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester" Proverbe indien


Dernière édition par krystal le Lun 19 Mar - 07:43 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 470
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 25 Oct - 09:58 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Très belle chanson, Krystal 

Bien sûr que tu t'apitoies, Christelle, tu t'apitoies en te culpabilisant sans arrêt
la preuve ?
Tu te fais souvent mal physiquement , pour des choses que de toutes façons tu ne pourras pas changer
Tu ne peux changer que ton présent pour que ton avenir soit enfin meilleur.
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nanou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 15:09 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

Dans ce texte, j’emploie le tutoiement car initialement j’avais fait ce petit support pour des proches (famille, amis) et je voulais le personnaliser en m’adressant directement à chacun d’entre eux. Aujourd’hui c’est à toi qu’il est destiné.
Le pardon, c'est une clef essentielle, c'est peut être même LA clef. Sans pardon, pas de paix, et sans paix, pas de détachement.
Je ne vais pas simplement te donner une liste de livres qui pourraient t’aider dans ta démarche de pardon car il en existe une foultitude et il serait difficile d’y trouver celui qui te conviendrait le mieux, je te donnerai juste 2 ou 3 références de ceux qui me semblent primordiaux. Je préfère plutôt te donner un éclairage sur qu’est selon moi, le pardon et aussi la perception qu’en ont certains auteurs et te proposer une démarche qui a elle seule vaut tous les livres. Ce que tu vas lire va peut-être t’ébranler, te bouleverser ou peut-être pas. Moi, en écrivant tout ça, j’ai été envahi d’une grande émotion et dans ce cas, mes larmes coulent… car ça renvoie toujours à notre propre histoire, à des blessures qui même cicatrisées se réveillent dans ces moments là et puis entrer (même si ce n’est que de l’écriture) dans la souffrance des autres me fait toujours mal. D’abord je voudrais préciser une chose concernant ce qu’on appelle le « pardon à soi-même ». Je pense que cette expression n’est pas appropriée car on ne peut réellement pardonner à soi-même. C’est quand même quelque chose d’important mais on devrait plutôt dire, (enfin ça serait selon moi une expression plus juste) «Mettre à jour la douleur cachée pour faire la paix avec soi-même et pouvoir ainsi pardonner aux autres » ça veut dire que ça passe inévitablement par l’acceptation de soi, de la compréhension de ce qui nous a blessé, c’est un véritable plongeon à l’intérieur de soi qui permet de déculpabiliser, de se réharmoniser et de lâcher prise. Pour moi, le pardon est un puissant acte d’amour et c’est la véritable libération. Pour plusieurs d'entre nous, le pardon est une notion difficile à saisir et qui prête à confusion. Cependant il faut savoir qu'il y a une différence entre le pardon et l'acceptation. Pardonner à quelqu'un ne revient pas nécessairement à fermer les yeux sur son comportement ! Le pardon se passe dans la tête de celui qui pardonne et ne concerne nullement la personne qui en est l'objet. Le vrai pardon consiste à se libérer soi-même de la souffrance. Il suffit simplement de se détacher de l'énergie négative à laquelle on avait choisi de s'accrocher. C’est une des raisons qui fait que je n’emploie pas le terme « se pardonner à soi-même »
Le pardon est très important pour notre évolution....
Souvent les gens qui nous entourent et nous font du mal ou du bien, comme nous le pensons.....mal et bien....ces gens ne sont pas forcément mauvais ou bons, mais guidés pour notre enseignement.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés....
En ceci il ne faut pas oublier que nous aussi nous faisons parfois le mal ou le bien sans le vouloir....même en croyant faire le bien on peut faire mal.
Il me semble que si on ne pardonne pas on alourdit notre coeur. Il est facile de voir que lorsque l'on a une rancune tenace contre quelqu'un, elle constitue un fardeau, comme un malaise que l'on porte en permanence en soi et qui fait mal...car le ressentiment faire toujours souffrir.
C’est pourquoi il est important de pardonner et que si on le fait c'est avant tout pour soi-même. Le pardon se situe au niveau du coeur (à l'intérieur de soi), c'est-à-dire qu'il n'implique pas une attitude particulière ou une action particulière. Ce que je veux dire, c'est qu'on peut très bien pardonner à une personne très malfaisante sans pour autant la fréquenter ou même lui dire qu'on lui pardonne.

En réalité, le véritable pardon est plus profond que la simple parole "je te pardonne" ou même que l'intention "je veux te pardonner", bien que l'intention soit déjà sans doute une bonne chose, car elle est une bonne orientation que l'on donne. Mais il ne suffit pas de le dire ou de le penser, il faut le vivre et l’expérimenter.

Je pense que pour qu'il y ait "véritable pardon", il est nécessaire d'aller voir en soi ce qui a été blessé par cette autre personne ou les autres (à qui on veut pardonner) pour que ça guérisse. Et peut-être aussi d'élargir notre vision à un autre niveau de compréhension qui montre que toutes les circonstances de la vie sont profondément ancrées en nous. Même celles qui semblent négatives, peuvent nous aider à nous élever.
Comme je le disais plus haut, le pardon est un puissant acte d’amour, un acte de compassion et le chemin vers l’évolution. L’amour est plus fort que tout…aimer sans juger, avec le cœur car nous nous aimons depuis toujours et pour l’éternité.
Je pense que tu as toute la force en toi pour faire ce travail, tu n’as rien à chercher à l’extérieur car tout est en toi.
Maintenant, je vais te mettre, la vision du pardon selon certains auteurs, des protocoles (affirmations, prières, processus,…) pour pardonner, des récits d’histoires vraies et émouvantes, des références et extraits de livres et même les paroles d’un slameur sur le pardon.

______________________________________________ 
Voici un puissant protocole en 7 étapes : Ce qui peut aider aussi à aller "vers le pardon", c'est la compréhension de l'autre, c'est-à-dire vers la compréhension que les raisons qui l'ont poussé à nous faire du tort sont le fait de son propre égarement.
Le pouvoir du pardon s'explique de façon simple. Si quelqu'un vous fait du mal, il commet un court-circuit. Par la loi de cause à effet, l'énergie négative qu'il injecte à l' univers se retournera contre lui à un moment ou à un autre. Or chaque fois qu'en vous souvenant de ce mal commis, vous souffrez de nouveau, c'est comme si cette personne de nouveau commet le même court-circuit. Vous l'obligez donc à souffrir un autre "retour" de sa négativité. En réussissant à lui pardonner, vous coupez le lien qui vous unit à elle, vous la libérez de la fatalité de commettre une nouvelle fois la même erreur à votre égard. Vous lui faites donc du bien.
   Mais comment pardonner ? En prenant conscience que l'injustice n'existe qu'en apparence et que personne n'est jamais victime. Aucun mal, aussi terrible qu'il soit, n'arrive sans être autorisé par le système de la Création. Si un mal vous touche, c'est parce que, pour une raison ou une autre, vous deviez le subir. La personne qui vous l'a infligé a simplement servi de canal, indépendamment du fait qu'elle commettait à son tour un court-circuit qui enclenchait dans le monde une nouvelle séquence de la loi de cause à effet.
   La pratique du pardon vous permet donc d'enlever un peu du voile qui vous fait vivre dans l'illusion tenace du monde physique.
1) Identifier tes émotions (il y en a souvent plus d'une)
Deviens conscient de l'accusation portée envers toi-même ou quelqu'un d'autre et de ce que cela te fait vivre.

2) Prendre ta responsabilité
Etre responsable, c'est reconnaître que tu as toujours le choix de réagir avec amour ou avec peur. Tu as peur de quoi pour toi ? Réalise, en plus, que tu as peur de te faire accuser de la même chose.

3) Accepter l'autre et lâcher prise
Pour réussir à lâcher prise et accepter l'autre, mets-toi dans sa peau et ressens ses intentions. Accepte l'idée que l'autre personne s'accuse et t'accuse probablement de la même chose que tu l'accuses. Que pourrais-tu avoir fait pour qu'elle t'accuse de la même chose ?

4) Te pardonner
Voici l'étape du pardon la plus importante. Pour ce faire, donne-toi le droit d'avoir eu et d'avoir encore des peurs, des croyances, des faiblesses, des limites, qui te font souffrir et réagir. Accepte-toi tel que tu es maintenant, en sachant que c'est temporaire.

5) Avoir le désir d'exprimer le pardon
En guise de préparation pour l'étape six, imagine-toi avec la personne concernée en train de lui partager que tu l'as jugée, critiquée ou condamnée parce que cela a réveillé une ancienne blessure. Tu es prêt lorsque l'idée d'aller partager ton expérience à la personne concernée suscite un sentiment de joie et de libération.

6) Voir la personne concernée
Exprime-lui ce que tu as vécu et que tu regrettes de l'avoir accusée, jugée et de lui en avoir voulu. (Tu fais mention que tu lui as pardonné seulement si l'autre te le demande). Je te suggère fortement de lui demander si elle t'a déjà accusé de la même chose et dans quelle situation.

7) Faire le lien avec le passé
Retrace dans ton passé un événement similaire ayant eu lieu avec une personne faisant figure d'autorité : père, mère, grand-parents, professeur, etc. Cette dernière est en général du même sexe que la personne que tu as accusée. Refais toutes les étapes avec cette personne (figure d'autorité).

Lorsque l'émotion vécue l'est envers toi-même, fais les étapes 1, 2, 4 et 7."

Extrait du livre "Ton corps dit : «Aime-toi !» de Lise Bourbeau. (j’ai plusieurs de ses livres, ils sont vraiment bien. Elle a écrit aussi « La puissance du pardon ».)
______________________________________________________________
Le pardon (une très belle histoire)
Un saint homme voit un jour un voyageur fatigué se coucher au bord d'un précipice. Pendant qu'il dort, un serpent s'approche de lui, prêt à le piquer. Avant que l'animal puisse le faire, un grand lézard apparaît soudain et le tue. Le voyageur s'éveille, voit le serpent mort et s'en éloigne, s'éloignant du même coup du précipice. Sitôt après, le rocher en surplomb où il était couché se détache de la montagne et tombe dans la vallée. Si le voyageur s'était réveillé quelques instants plus tard, il aurait été précipité dans le vide.
Le saint homme s'approche du voyageur et lui demande ce qu'il avait fait pour avoir été sauvé de la mort par deux fois de façon miraculeuse. Celui-ci répond que, tous les jours, il ne se couche pas avant d'avoir pardonné à tous ceux qui lui ont fait du tort et qu'il prend soin de ne jamais nourrir de haine envers personne. Le saint homme lui explique que, grâce à cela, la Divine Providence, « la Shekhina », l'a sauvé par deux fois de la mort.


Revenir en haut
nanou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 15:10 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

(suite)

Protocoles et démarches pour pardonner
 

D'aprés mon expérience, les lettres à son pére et/ou à sa mére ( ou d'autres personnes) lues à haute voix ( et qu’il faut ensuite brûler),sont très efficaces.
Ce travail est profondément structurant pour l’âme.
Voici un exemple, l’histoire vraie d’une femme : elle avait à l'époque (dans les années 90), un rapport maladivement maternel avec sa DRH ( Directrice Ressources Humaines). Elle a engagé un travail de pardon envers sa mère. Lorsque le travail en rapport avec sa maman a été achevé, cette dame a été affectée du jour au lendemain dans une autre région ,sans que cela soi prévu et ça a permis de « casser » ce lien qu’elle avait avec sa DRH.
Quand une situation est RETABLIE, c'est à dire réparée dans sa source, la loi de la résonnance fera que les évenements se transformeront .

C'est cela que j'appelle "pardonner à soi". Après la culpabilité et la colére, vient le temps de la compassion.
 

Aujourd'hui, je me dis que mes parents ont fait ce qu'ils ont pu. L'écriture de mon histoire personnelle m'a aussi permis de faire émerger de trés grandes qualités et valeurs qu'ils m'ont transmis et pour lesquels je les remercie et les bénis, chaque jour, de tout mon coeur.
 

- Lire une lettre à haute voix permet de sortir de soi, la décharge émotionnelle relative à la personne ou la situation concernée.

- La brûler ( au moment ou on le sent),est un second travail ou on élimine , dissout, cette même décharge émotionnelle.

En général et d'aprés les témoignages des uns et des autres, on est trés fatigué aprés cet exercice, mais avec le temps, on constate qu'une nouvelle et belle énergie se met en place, nos comportements changent, notre regard aussi.
C'est ce que j'appelle " la restauration de l'être " !
 

ll ne faut pas avoir peur de dire les mots tels qu’on voudrait les dire car  "le mal à dire" (référence au langage des oiseaux) provoque la maladie.
______________________________________________________

 
Je viens de lire ce texte d’une femme que je ne connais pas, seulement aujourd'hui, et je trouve l'histoire poignante, tant l'attente d'un pardon peut être un supplice pour celui qui l'espère.

« j'ai fais beaucoup de reproches à ma mère, sur son manque de tendresse à mon égard, sa froideur qui n'en était pas, un passage de 10 ans dans une secte. Tout est ressortis lors d'une grave dépression à 20 ans.
J'ai compris beaucoup de chose lorsque j'ai eu mon 1er enfant, puis d'autres encore au second.
J'ai décidée de lui pardonner. Mais le pardon n'a pas tout solutionné, il y avait quelque chose encore à comprendre pour avancer.
Tout s'est arrangé lorsque j'ai compris qu'il n'y avait aucun pardon à Donner.
Qui suis-je pour pardonner?
On vit chacun notre propre histoire sous un angle différent.
Chacun traine sa propre histoire, ses non-dits, avec la solution du moment.
Tant que ma mère m'a aimé de tout son coeur, avec ses propres moyens, je n'ai rien à pardonner.
Je remercie ma mère de m'avoir ouvert son coeur et d'avoir accepté tout ce que j'ai pu lui dire sans me juger.
C'est aussi ce qui a pu m'aider.
Ce n'est pas le Pardon, mais le fait d'être entendu.
Merci Maman. »

 

Comme quoi l'amour des parents permet le pardon et les " miracles "
 


 

Extrait du livre : Pour se libérer de la Matrice - Claude Traks 2003

Le pardon ancre. Demander pardon et accorder son pardon sont plus que des outils.
Ce sont de véritables portiques dont le passage est une condition sine qua non à fin d'établir certaines alliances qui, elles seules, pourront accompagner votre conscience dans d'autres dimensions. Une fois que l'on réalise et accepte que, nous aussi, nous avons fait souffrir d'autres êtres, nous sortons de ce petit nuage "nouvel âge" bien confortable qui nous dit que tout est juste.

 



Prière à écrire et lire à voix haute ou à réciter silencieusement le soir avant de s’endormir (c’est très puissant) :

« Je ne résiste plus à ce qui est dit et fait.
Je tire les leçons du passé afin qu'elles me soient utiles pour vivre toutes les plénitudes du moment présent.
Je bénis l'âme des êtres qui m'ont fait du tort et du mal, et je laisse l'univers s'occuper d'eux.
Je cesse de maintenir toute souffrance en moi inutilement et je me nourris d'un amour pur et libre. »
____________________________________________________
 

Protocole pour pardonner  


La peur, la colère, le ressentiment sont des poids morts dans notre vie, ils nous ralentissent et épuisent notre vitalité.

Peut-être avez-vous quelques poids dont vous aimeriez vous délester ? En pardonnant aux autres, mais aussi à soi-même, on devient beaucoup plus léger...

Voici quelques étapes conduisant à la liberté par le pardon :

Connaître les avantages du pardon

Pardonner ce n'est pas dire j'avais tort et tu avais raison, c'est une chose différente que de disculper quelqu'un à qui on impute une faute. Le pardon est une façon simple de se libérer l'esprit et de repousser ses limites dont la quiètude et le surplus d'énergie sont les récompenses.

Dresser une liste de pardons :

Ecris sur une feuille, le nom de chaque personne (vivante ou décédée) qui t’a un jour irrité, parfois une feuille ne suffit pas :-), parfois on écrit son propre nom sur cette liste !

Lâcher prise et pardonner

Dans un endroit où tu es sûr de ne pas être dérangé, prend cette liste et aie à l'esprit l'image de chaque personne et dis :

"je te pardonne et je te libère. Mon pardon pour toi est total, je suis libre et tu l'es aussi".

Bien entendu ton désir de pardonner doit être sincère. Fais ainsi pour chaque nom de cette liste

Purifie ta conscience tous les soirs

Chaque soir avant de te coucher, passe ta journée en revue mentalement et vois si tu as besoin de pardonner à quelqu'un ?

De la même façon que tu te laves ou te brosses les dents avant de dormir, purifie ta conscience avant de t’endormir afin de ne pas accumuler de ressentiment.
_______________________________________________________
 

Extraits du livre « Le pardon total »
 

Je connais un livre intitulé "Le pouvoir du pardon total" de Colin C.Tipping qui peut  t’aider à transformer ta vision du passé et des évènements du présent, notamment dans tes relations avec autrui.

Note de l’éditeur : Le pardon total va plus loin,  vous apprenez à décrypter une situation conflictuelle, à totalement changer votre vision en comprenant en quoi cette situation n'est pas là pour vous stresser et vous angoisser, mais qu'elle est en vérité un plan d'évolution parfait pour vous, orchestré par votre âme et celle de la personne avec laquelle vous êtes en désaccord..

Les techniques proposées dans cet ouvrage sont simples ; elles vous aideront à vous soulager des bagages émotionnels du passé et à accueillir la joie de vivre en vous abandonnant totalement aux évènements de la vie.
 

 

LE POUVOIR DU PARDON TOTAL
De Colin C. Tipping 


M. Tipping, qui nous assure, loin de chercher à nous convaincre à tout prix, que le pardon total est « la clé de notre propre bonheur ».

Dans les événements de la vie où les gens nous blessent, ou du moins nous croyons qu'ils le font, nous réagissons en contrepartie comme si nous étions des victimes. Notre culpabilité et notre haine envers nous-mêmes se traduisent en émotions profondément réprimées. Par le biais de son livre "Le pouvoir du pardon total", l'auteur britannique Colin C. Tipping, qui habite Atlanta, aux États-Unis, depuis 1984, nous affirme que, par le pardon total, nous réussirons à chasser notre souffrance et notre mal-être, évitant ainsi toutes les maladies qui pourraient nous assaillir.

Dans toute situation dramatique qui arrive dans la vie, on déforme ce qui se produit et l'on en fait notre propre interprétation qui, selon toute perspective, est loin de la vérité. « À partir d'une histoire, on fait 95 % d'histoires» explique Colin C. Tipping. En conséquence de ce que l'on croit être arrivé, on se culpabilise et on fait de soi-même une victime. En utilisant une ou plusieurs techniques du pardon total, on apprend à se pardonner et à se libérer de toute emprise négative sur nous. Alors que l'on croit que la personne nous a nui, elle nous a au contraire aidé à être moins vulnérable et plus forte sur le plan émotif.

Pourquoi donnez autant d'importance au pardon total ?
Parce que le pardon traditionnel ne fonctionne pas. Je dirais même qu'il maintient les gens dans un état conscient de victime. Le pardon total, quant à lui, libère les gens d'être consciemment une victime. En fait, le pardon total est quelque chose dont nous avons tous besoin si nous voulons évoluer en tant qu'être humain, du moins plus que nous ne le faisons maintenant. Ce serait une façon de mettre fin aux guerres et aux séparations. Le pardon total est quelque chose que l'on fait avant tout pour soi-même. Vous ne pardonnez pas pour celui que vous pardonnez. D'ailleurs, la personne que vous pardonnez ne ressent pas votre énergie, seul vous pouvez la ressentir.


Revenir en haut
nanou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 15:11 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

QUELQUES Phrases tirées du livre "Le pouvoir du pardon total" de Colin C. Tipping.  
Tu peux les utiliser comme prières ou affirmations pour pardonner : 

• Je libère ma conscience de tout sentiment de : blessure, abandon, trahison, solitude, tristesse et colère.
• Je me pardonne complètement, et je m'accepte en tant que bienveillant, généreux et créateur.
• Je me libère du besoin de m'accrocher à des émotions et à des idées de manque, de limitation reliées au passé, et je me libère de toutes les barrières qui entravent l'amour et l'abondance et dont je suis conscient en ce moment.
• Je crée ma vie, et j'ai le pouvoir d'être à nouveau moi-même, de m'aimer inconditionnellement et de me soutenir, tel que je suis, dans tout mon pouvoir et toute ma magnificence.
• Je reconnais que je suis un être spirituel vivant une expérience humaine, et je m'aime et me soutiens dans chaque aspect de mon humanité.
• Je m'honore pour avoir eu le courage de traverser ces épreuves et pour avoir été capable de dépasser le stade de victime. Je suis libre ! 

C'est vrai qu'il faut savoir que le monde est une illusion, mais seul le véritable Pardon peut défaire l'ego. Tout dépend de ce que tu penses. Si tu penses que la personne que tu vois est un corps, alors tu es un corps. Si tu penses que la personne que tu vois est pur-esprit, alors tu es pur-esprit. Ce sera traduit ainsi par ton esprit inconscient. Tu ne peux y échapper. Ta vision de l'autre détermine ta vision de toi-même. [...] Il n'existe aucun substitut à la pratique du Pardon ; elle constitue vraiment la « voie rapide » spirituelle que notre frère Jésus enseignait à la fois par la parole et par l'exemple, il y a 2000 ans.
 


D’autres livres intéressants pour un travail spirituel sur soi :
- "Le pouvoir du moment présent" - d'Eckart Tolle
- "Se libérer du connu" - de J. Krishnamurti.
_______________________________________
Un autre protocole : Se libérer d'une terrible emprise
Pardonner à ses parents c’est accepter qu’ils aient été ordinaires, maladroits et sortir ainsi de l’Oedipe. En bref accepter une fois pour toutes qu’ils ne soient pas parfaits !
Ce chemin de pardon est toutefois impossible à certains : les blessures de l'enfance peuvent rester des douleurs la vie durant. Elles seront alors le poison mortel qui non seulement empoisonnera l'existence de celui qui fut blessé, mais qui contaminera une grande partie de son entourage ! Ce ne sera qu'au terme d'un long cheminement personnel que faisant preuve d'un courage intime, la personne  pourra "accepter" d’avoir eu des parents monstrueux et d’en souffrir encore, mais refuser d’être déterminée par cela et ainsi se libérer de cette emprise générationnelle.


Revenir en haut
nanou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Oct - 15:13 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

(suite et fin)

Les 12 étapes du pardon
Première étape : une décision
Ne plus accepter le chemin de la vengeance pour régler une situation d'injures, de blessures, de trahison. C'est très important que cette décision soit prise avant que l'offense arrive. Lorsque l'offense arrive, si cette décision n'est pas prise, vous allez penser immédiatement à cet aspect de vengeance et vous allez en prendre le chemin. [...]
Quand je me sens déprimé, quand quelque chose ne va pas je me dis "Jean, qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as été blessé. Qu'est-ce que tu fais de cela ? Est-ce que tu te victimises, est-ce que tu entretiens une sorte de vengeance passive à l'intérieur de toi?" J'essaie de me saisir dans cet élan que je pourrais avoir de me venger des personnes.
L'autre élément de la première étape est très important. C'est de faire cesser l'offense. Vous ne dépensez pas d'énergie dans le pardon tant que la personne perpétue son offense sur vous. Pour moi, c'est une autre décision dans ma vie. [...]
Le pardon doit commencer par un acte de courage qui consiste à faire cesser l'offense. Tant que la personne vous offense, vous ne mettez pas votre énergie dans le pardon. Vous savez que vous allez lui pardonner éventuellement. La première énergie à déployer c'est pour qu'elle arrête cette offense. Ce n'est pas facile. [...]
Il y a quand même quelque chose de délicat "comment faire cesser l'offense sans s'en aller vers la violence ?" [...] C'est Gandhi qui nous a enseigné, inspiré aussi par Jésus Christ, la résistance passive ou la non-violence pour faire cesser une injustice qui nous est faite. [...]
Deuxième étape : reconnaître l'offense
Reconnaître qu'on a été blessé intérieurement. Lorsqu'on a souffert d'une injustice, d'une trahison, lorsqu'on a été insulté, lorsqu'on a été malmené, trahi, il y a une première tendance, c'est d'excuser la personne, d'oublier, de vouloir minimiser la faute ou encore de croire : l'autre m'attaque, mais c'est moi qui me sens coupable dans cette situation-là. [...]
Il faut redresser cette situation-là et rentrer en contact avec sa blessure intérieure. Ce n'est pas si facile que cela. Nous avons des mécanismes de défense qui nous empêchent de vouloir trop souffrir et à ce moment-là, on va faire toutes sortes de manoeuvres pour ne pas rentrer en contact avec cela. On va essayer d'excuser l'autre personne, on va essayer de lui pardonner rapidement, beaucoup trop rapidement. Je connais beaucoup de gens qui ont pardonné trop vite sans respecter ce qui ce passait à l'intérieur d'eux-mêmes. Il faut respecter sa souffrance, rester en contact avec elle.
Troisième étape : partager avec quelqu'un
Une fois que vous êtes en contact avec votre blessure intérieure, allez en parler avec quelqu'un, allez l'objectiver avec une personne. Tant qu'on n'a pas exprimé cette blessure, le danger, c'est qu'elle s'en aille d'une manière inconsciente de notre vie. A ce moment-là, on reste blessé. Les personnes qui viennent me voir en tant que psychothérapeute ont de l'anxiété, sont mal dans leur peau, déprimées et c'est grâce à la parole qu'on arrive à les libérer.
Il y a quantité de personnes qui se promènent dans la vie, toutes fragmentées, pas réconciliées. Ce sont des grandes blessures et c'est souvent dans leur relation avec une autre personne que ça peut sortir. [...]
L'essentiel, ce serait d'aller voir son offenseur, de le regarder dans les yeux et de lui dire "quand tu as fait telle chose, je me suis senti comme ça". C'est un risque à prendre parce que la personne peut dire "ah, c'est ton problème". Mais je peux vous dire que depuis un certain temps, quand je fais cela, la plupart des gens me disent "ah, je n'ai pas voulu te faire mal, j'étais fatigué". [...]
Quatrième étape : très bien identifier sa blessure
Très bien identifier sa blessure pour être capable de faire le deuil de nos attentes vie-à-vis des personnes. Certaines personnes ont tendance à se victimiser, à exagérer les blessures qu'on leur a faites. C'est important de ne pas se victimiser mais de savoir exactement ce qu'on a perdu dans cette blessure-là. Dans les livres que j'ai lus sur le pardon, on ne parle jamais de deuil, mais dans tout pardon, il y a un deuil à faire par rapport aux attentes que l'on avait vis-à-vis de quelqu'un. [...]
Si vous jouez à la victime vous ne pourrez pas pardonner. C'est pour cela qu'il est important d'en parler à quelqu'un pour pouvoir cibler exactement ce qui a été touché. Etre capable de bien cerner pour être capable de faire le deuil. Faire le deuil, c'est pouvoir pleurer la situation, la laisser partir. Donc savoir cibler exactement ce qui a été touché en nous dans l'offense subie : ce n'est pas toujours le bien matériel ou psychologique mais plutôt la symbolisation qu'on fait de l'offense. C'est différent pour toutes les personnes. Vous allez avoir deux personnes qui ont subi la même offense. Elles n'auront pas mis la même valeur à la même place. L'offense est quelque chose de subjectif.
Cinquième étape : Accepter la colère
Qu'est-ce que je fais avec la colère qui est suscitée en moi ? Il y a des personnes qui retournent leur colère contre elles-mêmes. D'autres vont déplacer la colère et la voir chez les autres. La colère est un second sentiment par rapport à la blessure. [...] Derrière la colère, il y a une blessure, une frustration et c'est ce qu'il faut aller chercher. [...]
S'il n'y a pas une purgation des différentes émotions, la tristesse, la colère, la frustration, la personne ne guérira pas. Pour exprimer corporellement votre colère, vous pouvez taper dans des coussins, faire des exercices corporels fatigants. Dans l'émotion, il y a le mot "motion" qui suggère le mouvement. Pour la tristesse, c'est les pleurs. Les femmes ont plus d'accès aux pleurs que les hommes. Pour pleurer il faut être capable de régresser un peu.
Sixième étape : se pardonner à soi-même
C'est une très mauvaise expression parce qu'on est incapable de se pardonner à soi-même. Ce qui est important c'est d'être capable de réharmoniser sa vie. Quand on est blessé on se fragmente. Il faut rétablir l'unité à l'intérieur de soi. Comment refaire cette unité intérieure ? Toutes les fois qu'on vous blesse, il y a une partie de vous qui devient agressée et une autre partie qui devient agresseur.
Se guérir, c'est refaire l'unité entre ces deux parties-là. Arrêter de s'agresser intérieurement. Il faut harmoniser les différentes parties de soi : la partie victime, celle qui souffre qui a été atteinte, l'autre qui a été contaminée et qui est devenue agresseur à l'intérieur de vous. La partie de vous qui a été contaminée, c'est la partie qui voulait vous défendre, qui voulait survivre. Il y a donc une partie de vous qui vous agresse et une autre partie qui souffre. C'est important de reconnaître ces deux parties. Quand on les a bien regardées, peu à peu, on les laisse se rejoindre. [...]
Toutes les fois que vous avez une antipathie que vous êtes incapable de vous expliquer, dites-vous qu'il y a une fragmentation à l'intérieur de vous et que vous en projetez un morceau sur cette personne. [...]
Septième étape : comprendre son offenseur
Comprendre ne veut pas dire excuser son offenseur. Si l'offenseur est responsable de ses actes, on ne peut pas l'excuser. Mais en essayant de comprendre comment il a été éduqué, quelles sont les blessures qu'il a eues dans sa vie, cela nous aide à avoir un pardon plus intelligent. On ne peut pas tout comprendre de l'offenseur, mais on peut s'expliquer des choses. Il faut essayer de comprendre ce qui l'a poussé à commettre un tel acte. [...]
Huitième étape : donner un sens à sa blessure
Ce n'est pas évident au départ que cette blessure-là va me faire grandir. Mais je peux vous dire qu'une grande blessure qui m'a pris trois ans à pardonner m'a lancé sur une piste à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Comment se fait-il que je me sois lancé dans le pardon ? C'est le sens que je donne à ma blessure, à mon tour d'être capable d'aider d'autres personnes à pardonner. [...]
Neuvième étape : renoncer à pardonner par soi-même
[...] Le danger c'est de vouloir pardonner pour manifester sa supériorité envers l'autre. On ne pardonne pas aux autres, on se laisse prendre par le pardon. [...]
Dixième étape : cesser de s'acharner à vouloir pardonner
Le vrai moteur pour le pardon, c'est de se savoir aimé profondément, inconditionnellement de Dieu. Si vous vous sentez aimé profondément, vous allez être capable de pardonner. Quelqu'un qui ne se sent pas aimé, est-il capable d'aimer les autres ? Si vous avez l'impression que jamais on ne vous a rien pardonné dans votre vie, allez-vous être capable de pardonner à d'autres ?
C'est pour cela qu'au départ de votre capacité de pardonner, il y a d'abord ce sentiment très profond que moi, malgré mes lacunes, mes manques, mon péché, mes difficultés, mes égoïsmes, j'ai été aimé inconditionnellement. C'est cette conscience d'être aimé inconditionnellement qui va être le moteur de votre générosité dans le pardon. Celui qui se sait aimé profondément, le pardon de Dieu va passer à travers lui comme un écho.
Onzième étape : s'ouvrir à la grâce de pardonner
Les personnes qui sont incapables de se pardonner sont incapables de pardonner aux autres. Les personnes qui sont incapables de recevoir le pardon de Dieu, de se sentir aimées pour elles-mêmes sont incapables de se pardonner à elles-mêmes et de pardonner aux autres personnes. C'est beaucoup plus facile d'être généreux et de donner des choses que de se laisser aimer parce que se laisser aimer cela suppose qu'on se rende disponible à l'autre. La plupart des personnes sont incapables de recevoir le pardon gratuit de Dieu parce qu'elles passent dans la vie en disant "la gratuité n'existe pas!" [...]
Il n'y a rien de plus difficile que de recevoir quelque chose d'une manière gratuite. On a toujours l'arrière-pensée qu'il y aura quelque chose à payer. Quand vous rentrez dans un régime de pardon, vous rentrez dans un régime d'abondance, vous rentrez dans un régime de générosité, vous entrez dans un régime de démesure. Il n'y a pas de rationalité possible là-dedans. Il n'y a que des fous qui sont capables d'aimer comme Dieu a aimé, de pardonner comme Dieu pardonne. [...]
Douzième étape que faire de la relation avec la personne
Est-ce que je me réconcilie avec la personne ? Dans certaines situations, il est mieux qu'il n'y ait pas de réconciliation physique, si la personne n'a pas changé, si elle peut vous agresser, vous faire du mal. [...]
Si tu te réconcilies avec la personne, la relation ne peut plus revenir comme avant. Lorsqu'il y a eu une blessure entre deux personnes, le seul chemin, c'est l'approfondissement de l'amour entre ces deux personnes. C'est le seul chemin possible et pour moi, il y a un vieux principe qu'un amour qui n'a pas souffert est un amour qui manque de profondeur. [...]
Et là, il se passe quelque chose. Quand on peut soufrir ensemble et accepter cette souffrance-là, il y a une sorte d'approfondissement. Ils communient dans une souffrance commune où ils acceptent de souffrir sans blâmer l'autre personne, sans l'accuser. Là, je m'aperçois que la réconciliation s'est faite dans un amour qui s'est approfondi dans une souffrance commune où on a pris ses responsabilités et où on a accepté de compatir à la souffrance de l'autre.

Jean Montbourquette 
 
__________________________________________Slam : (le texte est tel que je l’ai reçu…je n’ai rien corrigé) 

si tu crois que je peut te pardonner,tu te foures le doight dans l'oeuil,abandonne ton orgueil.
t'as abusé,c'est la derniere fois que ca se passe,ca me tracasse.
la prochaine fois je te giffle.laisse tomber,t'es pas récuperable.
j'aurais mieux fait de me casser le pied,le jour ou je t'ai rencontré,pauvre petit dégénéré.
puis un gars est venu me voir,je me suis dit bizarre.
et il s'est approché de moi,me dit,t'as vraiment une sale gueule petit gars.on a parlé.je me suis livré;soulagé.
ca a eu pour effet de me faire réfléchir.puis j'ai compris ca.
si tu pardonnes pas,tu le gardes dans le bide.et ca pourri.si bien qu'un jour,t'es démoli et c'est pas joli...à voir.
laisser tomber ces conneries,maintenant que j'ai compris,c'est bien joli,mais c'est pas évident, pour qu'avant la fin de l'an,ce soit de l'antécédent.
puis notre converssation a repris,le gars a dit,tu sais petit:le pardon,c'est une loi universelle,qui te permet,d'une part ,de te soulager.mais aussi de créer autour de toi une aura d'abondance,où les autres pourront se revitaliser,tel une biche venant s'abrever à une source où l'eau est claire et où la memoire cellulaire de celle-ci t'amene a une dépendance,pas nefaste celle-ci,qui te guidera vers des sphères éthérées,lumineuses et brillantes.
mais c'est quoi ce language,c'est un prophète ou quoi?il peut pas parler normalement.
mais ca m'a fait réfléchir.et j'ai compris ca.écoute tu pourrait bien ne pas en revenir.
le pardon,c'est ca.quand tu pardonnes a une personne un acte immonde,tu lui permets de se racheter,grace a une loi simple que j'ai comprise grace à ce chic type.mais qui c'est d'ailleurs?on en reparlera plus tard.sache que ,quand tu laisses glisser sur toi la haine d'autrui,tu lui permets une remise en question.le venin n'ayant pas eu son action,la remise en question se fait automatiquement et c'est dément.
obligé,il se dit a un moment,je vais me calmer ,ca sert a rien.
de toutefaçon,je m'enlise et ca mene a rien.
puis le soir,ca lui revient.et ,il se demande pourquoi se type n'a pas réagit.là,c'est le debut du chemin.le premier pas est fait et avec l'elan ça peut marcher,pour ce sortir de se guepier,qui nous fait se fourvoyeret finalement se tuer...a petit feu.
mais le plus dur est fait,c'est passé,rien a regretter,maintenant c'est l'ouverture de la destinée.
pour en revenir à ce type si brillant,que j'ai l'impression que la vérité le brule de l'intérieur de son etre.est-il pretre?c'est vraiment louche,c'te fois j'y vais a la louche.
il est beau,joli,poli,précis,loin d'etre indécis.je l'aime.je sais pas pourquoi.pas parce que il m'a ouvert les yeux.mais parce qu'il est simplement là et c'est déjà de l'or pur 20 carrat.ne demandant rien d'autre que de l'écouter.
ce gars ,je l'ai remercié.j'aurais pu le payer,et il s'en est allé,tel un guerrier,de la lumiere,qui me laisse derrière un gout amer,aigrit car j'aurais bien aimé,plus, profiter de lui.
____________________________________________________________
 

Bon cheminement belle âme. Tu verras, plus tu seras sincère dans le "grand défrichage" que tu fais, plus les grâces te sont données par milliers. Je souhaite de tout mon cœur que rayonne en toi un beau soleil qui te conduira vers ce grand bonheur que tu mérites tant.


Revenir en haut
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 470
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 25 Oct - 16:55 (2011)    Sujet du message: Le pardon Répondre en citant

merci Nanou
Je pense qu'il va falloir plusieurs jours pour lire tout ce qui est écrit
mais le "pardon" mérite bien toute cette lecture
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:23 (2016)    Sujet du message: Le pardon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    universintérieur Index du Forum -> SOIGNER L'AME (ouvert en partie) -> spiritualité (ouvert à tous) -> L'Amour Universel Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky