Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les cystites

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    universintérieur Index du Forum -> SOIGNER LE CORPS (ouvert à tous) -> Le corps et ses problèmes -> problèmes de santé et conseils
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 486
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 11 Juil - 19:22 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Je viens de recevoir ce sujet de Caroline Morel concernant les cystites

Dans l'Urgence, il est bien évident de se faire soigner et rapidement.
Mais pour éviter que les cystites à répétition ne s'installent définitivement chez vous ou ne reviennent au galop, voilà quelques conseils très judicieux.
La première chose à faire, c'est de supprimer complètement le sucre et toute nourriture sucrée
car les organes malades se nourrissent de sucre ...
Ayant fait à un moment de ma vie, cystites sur cystites,( donc, je sais de quoi je parle) je vous recommande ces thérapies préventives excellentes

INFECTIONS URINAIRES :
POUR VOUS, C'EST TOUS LES COMBIEN ?

On imagine pas le nombre de femmes qui ont eu - ou ont encore - des cystites à répétition. En général, elles ne s'en vantent pas. Mais un beau matin, cela commence par de désagréables picotements à l’entrejambe, suivis quelques jours plus tard de douleurs lorsqu’elles vont uriner. Je reconnais bien ces sensations parce que j’ai moi-même été victime de ces infections pendant toute une partie de ma vie. A ces signes, toutes les femmes qui ont des cystites à répétition savent que le calvaire va recommencer ! Elles se précipitent chez le médecin pour obtenir des antibiotiques, dès les premiers picotements, et elles les obtiennent. Si elles sont bien organisées, elles n'auront même pas mal. Sauf que l'infection va revenir... et revenir... et revenir.
Une douleur sans cesse plus vive et profonde
La cystite est en effet une maladie très fréquente chez les femmes et les jeunes filles. En général, elle provient de la contamination de l’urètre par une bactérie intestinale baptisée Escherichia coli (E-coli). C’est une bactérie tout à fait commune qui se colle aux parois des muqueuses.
E-coli n’a rien de nocif tant qu’elle est mise en concurrence avec d’autres bactéries commensales et, la plupart du temps, elle ne parvient même pas à s’accrocher aux parois intestinales, déjà tapissées chaudement de bactéries inoffensives. Mais lorsque la flore intestinale est fragilisée, E-Coli prend parfois le dessus et s’installe confortablement allant jusqu’à provoquer des infections (urétrite).

Quand les bactéries se logent dans la vessie, c’est une cystite et lorsqu’elles atteignent les reins, c’est une pyélonéphrite.
Autant vous dire que lorsque vous sentez que vous avez une infection urinaire, il vaut mieux vous en occuper rapidement, sous peine de devoir aller faire un séjour à l’hôpital, comme je l'ai fait moi-même, il y a quelques années.

Une cystite chronique, ou mal soignée, peut être dangereuse car l’infection chronique des reins peut conduire à l’insuffisance rénale.

Bref, il ne faut pas se dire « Ça va passer», parce que ça ne passe pas !
Les femmes savent que la médecine officielle peut leur proposer une réponse immédiate qui va les soulager. Il n’est donc pas étonnant qu’elles se précipitent chez leur médecin qui leur prescrira alors des antibiotiques.
En général, ces traitements permettent, en période aigüe, d’éliminer la douleur très rapidement, mais presque toujours, quelques semaines ou mois plus tard, une nouvelle crise se déclare.
Sans compter qu’à chaque prise d’antibiotiques, c’est toute la flore intestinale et vaginale qui est détruite… ce qui facilite la prolifération de la bactérie… C’est un cercle vicieux dont on ne sort qu’avec difficultés.
De la plus petite à la plus grande, peu de femmes y échappent
On le sait, les femmes sont plus touchées que les hommes par ce type d'affection. La raison de cette inégalité est très simple et essentiellement physiologique.
L’anatomie du système urinaire féminin augmente considérablement le risque d’infections urinaires. En effet, l’urètre de la femme, plus court, facilite la contamination de la vessie par les bactéries. La proximité des orifices dans le sexe féminin facilite la propagation des germes de toutes sortes.
Un déséquilibre intestinal ou vaginal peut créer un milieu idéal pour la multiplication des bactéries qui rapidement trouvent leur chemin vers l’urètre.

Les très jeunes filles peuvent être affectées, souvent parce qu’elles se retiennent d’aller aux toilettes à l’école ou parce qu’elles ne s’essuient pas correctement.
Les femmes enceintes sont souvent touchées, pour cause de dérèglement hormonal, ou parce que le bébé appuie sur la vessie qui, pendant la grossesse est plus inclinée, ce qui facilite la formation de résidus dans la vessie qui ne sont pas faciles à éliminer.
Les femmes qui ont une vie sexuelle active ont également un terrain favorable au développement d’infections urinaires.
Les femmes ayant une vaginite causée par une baisse d’hormones à la ménopause, sont aussi sujettes aux cystites.
Quant aux femmes qui utilisent des tampons et des serviettes pendant leurs règles, sachez qu’elles sont, évidemment, fragilisées pendant cette période. Entre parenthèses, lorsque j’ai appris que nous utilisions dans notre vie de femme près de 10 000 tampons et serviettes, j’avoue que j’en suis restée baba ! De quoi attraper une infection urinaire un paquet de fois, n’est-ce pas ?



La bactérie se propage donc plus facilement chez la femme et il convient de bien veiller à suivre quelques règles simples qui peuvent permettre d’éviter le pire. J’en ai compilé quelques unes très simples à la fin de cet article.
Mais les hommes ne sont plus épargnés après 50 ans
Chez l’homme jeune, la longueur de l’urètre (20 cm) et les sécrétions prostatiques acides (au rôle anti-bactérien) expliquent en partie la rareté des infections urinaires. Chez l’homme plus âgé, la diminution de ces sécrétions, l’augmentation du volume prostatique et surtout la mauvaise vidange vésicale liée à l’obstacle prostatique favorise les infections génito-urinaires.
Si les infections sont 50 fois plus fréquentes chez la femme entre 20 et 50 ans, passé la cinquantaine, ce ratio tombe à 3 pour 1 !
Les fondamentaux à respecter pour ne pas favoriser les infections
Si vous êtes sujette aux infections urinaires à répétition, il vous faut commencer par modifier le terrain dans lequel la bactérie s'épanouit.

La première chose à faire est donc de consolider votre flore intestinale en prenant des probiotiques.
Il est aussi essentiel de restaurer la flore vaginale. Les plus rustiques n'auront qu'à vider quelques gélules de probiotiques dans une cuillère de yaourt et s'en badigeonner le vagin. On peut aussi placer une ou deux gélules directement dans le vagin, mais il faut s'assurer que leur enveloppe ne soit pas gastro-résitante.

Enfin on trouve maintenant en pharmacie des tampons aux probiotiques dont je recommande vivement l'utilisation.

Evitez le thé, le café, les épices, le vin blanc, le citron et le champagne car ils modifient votre PH et augmentent l’irritabilité de la vessie et de l’urètre.

Evitez le sucre. C'est important. La raison en est simple, E-coli aime le sucre et se multiplie encore mieux dans un terrain où l’on trouve du sucre, comme les urines des gens atteints du diabète par exemple.

Un geste tout simple consiste aussi à veiller à vous essuyer avec le papier hygiénique du haut vers le bas pour éviter la contamination des bactéries anales ou vaginales vers l’urètre. Les petites filles ont souvent des petits soucis à cause de cela.
Il est également recommandé d’uriner après les rapports sexuels et d’éviter les pantalons serrés et les sous-vêtements en fibre synthétique. Le string (qui n'est plus trop à la mode de toute façon) est donc à bannir en cas de crise !
Boire ou ne pas boire pendant la crise ?
Bien souvent, les femmes atteintes d’infections urinaires s’arrêtent de boire, afin de moins uriner et d’avoir moins mal. C’est exactement le contraire qu’il faut faire en période aigüe. Buvez donc de bonnes quantités (au moins deux litres chaque jour), mais pas tout au long de la journée, plutôt en quelques bonnes rasades de 500 ml à chaque fois. Cela ne fatiguera pas vos reins qui n’ont pas besoin d’être fragilisés dans ce moment douloureux.

Evitez de siroter du thé ou une tisane du matin au soir, car là encore, vous en demanderiez trop à votre vessie et à vos reins, surtout en période de crise.
En finir avec les antibiotiques
Un souvenir me revient de cette époque où j’étais jeune femme quand, en vacances dans le Sud Est de la France, j’ai fait une cystite carabinée au beau milieu du Luberon.
Madame Bianco, la charmante petite grand-mère de la maison où j’étais invitée et qui était plus provençale que l’Arlésienne, m’a conseillé de prendre un bain de siège dans une décoction de feuilles de sauge.

Perdue dans la montagne, à quarante minutes de la première pharmacie, dépourvue de tout médicament et espérant pouvoir soulager les douleurs que je ressentais à l’entrejambe, j’ai accepté le bouquet d’herbes que la délicieuse petite dame m’a apporté.
L’effet a été extrêmement calmant et m’a vraiment fait du bien (mais ça n'a pas soigné). C’est à cette occasion que j’ai compris qu’il était possible de soigner les crises par des méthodes douces et d’en finir avec des médicaments, certes efficaces, mais qui ont des effets secondaires pour le moins dévastateurs.
Les indiens avaient déjà trouvé la solution
Les Amérindiens n'avaient pas d'antibiotiques, mais ils avaient quand même des infections urinaires et pour les soigner, ils employaient de la canneberge, aussi appelée cranberry, leur remède principal pour tous les problèmes de reins et de vessie.
 On a longtemps ignoré ce remède de santé ancestral et même si quelques médecins américains en prescrivaient encore dans les années 20, il est peu à peu tombé dans l'oubli - sans doute parce que cette grande airelle faisait de l’ombre aux antibiotiques.

Depuis une dizaine d’années toutefois, les scientifiques se sont intéressés à son action sur les infections urinaires (probablement poussés par les riches producteurs de canneberge du continent américain où le fruit est consommé comme nos cerises). Plusieurs études cliniques ont démontré que la grande airelle d’Amérique peut en effet efficacement barrer la route aux cystites récidivantes.
Et on trouve désormais son jus un peu partout dans les boutiques bio, dans les supermarchés et sur internet.

Malheureusement, le jus de ces fruits est assez astringeant et un peu amer ce qui amène les fabricants à ajouter du sucre pour en faire une boisson agréable. Or, le sucre favorise les infections urinaires, on l'a vu plus haut… Par ailleurs il faut en boire une certaine quantité, au moins ½ litre de jus pur chaque jour. Enfin, on ne sait jamais trop comment ces jus sont conservés ou quelle est la proportion réelle de jus de canneberge dans le liquide vendu. Il y a des fabricants sérieux que vous repérerez en lisant avec attention les étiquettes.

Une autre solution consiste à prendre en gélules un concentré de canneberge. C’est à peine plus cher, moins contraignant et sûrement plus efficace.
On trouve sur le marché de bons produits comme par exemple Uri-fort un extrait de canneberge titré à forte dose de proanthocyanidines A (18 mg par gélule).
Il faut aussi souligner que la canneberge stimule les fonctions digestives. Ainsi, vous faites d’une pierre deux coups. Vous protégez votre flore intestinale, tout en nettoyant vos fonctions urinaires.
Le piège du sucre, fonctionne dans les deux sens
Escherichia coli aime les femmes, mais cette bactérie aime par dessus tout les personnes qui sont diabétiques (souvent touchées par des infections urinaires). La raison en est simple, la bactérie aime le sucre et se multiplie encore mieux dans un terrain où l’on trouve du sucre, comme les urines des gens atteints du diabète.

C'est sa force dans les pays développés où le sucre a une place prépondérante dans l'alimentation, mais c'est aussi son talon d'Achille. Car le sucre est aussi le moyen de pièger la bactérie.

Le D-Mannose est un sucre simple, cousin du glucose qui recouvre les cellules du tractus urinaire. On en trouve aussi en relativement grandes quantités dans les pêches, les pommes, les oranges et certaines baies telles que les myrtilles ou... la canneberge, tiens donc !

Le D-Mannose s'est ainsi imposé comme un moyen de traiter les cystites en quelques jours et sans tuer la moindre bactérie !
Comment cela fonctionne-t-il ?
Pour provoquer une cystite, la bactérie, on l'a vu, doit trouver un moyen d’adhérer aux cellules de la vessie et du conduit urinaire. Pour ce faire, elle utilise des petits poils appelés « franges » dont l’extrémité est constituée d’une glyco-protéine appelée lectine et programmée pour s’attacher à la première molécule de sucre mannose qu’elle rencontre. Or, les molécules de mannose (produites naturellement dans les cellules du conduit urinaire) recouvrent la surface des cellules du tractus urinaire. Ici, elles agissent comme un velcro dans lequel les franges de E-coli vont s'accrocher facilement.
Lorsque l'on prend du D-mannose, les petites molécules sucrées qu’E-Coli adore se trouvent non seulement à la surface des cellules urinaires mais également dans l’urine. Il en résulte qu'une grosse part des bactéries vont s’attacher au D-mannose flottant dans l’urine et seront éliminées dans les toilettes. Les quelques E-coli qui parviendront à se fixer sur les molécules de mannose seront des proies faciles pour les globules blancs et les autres agents du système immunitaire.

Le D-mannose comme la caneberge fonctionne donc, lui aussi, en piégeant la bactérie. Il ne présente aucun effet secondaire et il a bon goût. Grâce à son efficacité et à sa non-toxicité, les femmes, même enceintes, peuvent le prendre préventivement. Il est également recommandé aux enfants.
Le produit est un peu cher mais permet de traiter en deux mois les cystites chroniques et de s’en débarrasser définitivement.
Vous en trouverez en suivant ce lien.
S’il n’y a pas de résultat, c’est qu’il y a autre chose que E-Coli.
Les huiles essentielles, aucune bactérie ne leur échappe
Contre les bactéries, les huiles essentielles sont la meilleur arme de la médecine naturelle. Dans le traitement des infections urinaires, elles ont en particulier l'intérêt de ne pas cibler uniquement E-coli mais aussi toutes les bactéries qui sont susceptibles de provoquer une infection urinaire (d'autres microbes peuvent être en cause : Protéus, Staphylocoque, Streptocoque, Klebsielle...)
Quelques huiles essentielles peuvent s’avérer très efficaces en cas de crise.


  • L’huile essentielle de canneberge (Vaccinium macrocarpon) : elle est composée de molécules (les PAC ou proanthocyanidines de type A) qui empêchent les bactéries de s’accrocher aux parois urinaires.
  • L’huile essentielle de cajeput (Melaleuca leucadendron) et de niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera) sont de puissants anti-infectieux, aussi bien intestinaux qu’urinaires.
  • L’huile essentielle d’origan (Origanum vulgare) et de santal (Santalum album) sont particulièrement efficaces sur les microbes et bactéries intestinaux, en particulier l’Escherichia coli.
Ces différentes huiles essentielles peuvent être employées dans un mélange, à parts égales. On prendra dix gouttes par jour du mélange à chaque repas en phase d'attaque.
Ces huiles essentielles se retrouvent dans un complexe baptisé Cystactif mais la formule est encore plus complète puisqu'elle y ajoute de la teinture mère de busserole (Arctostaphylos uva ursi) qui contient de l’arbutoside, un puissant antiseptique urinaire et de la TM de bruyère (Calluna vulgaris) qui contient de l'arbutine et fonctionne comme un diurétique (elle fait donc uriner).

C'est une formule qui me convient bien, parce que c'est moins encombrant que trois ou quatre flacons d’huiles essentielles. Moi qui voyage beaucoup, j’aime voyager léger !
Et si l'on n'aime pas les huiles essentielles
Beaucoup de femmes se méfient des huiles essentielles et moi-même, je n'en aurai jamais pris, notamment lorsque j'étais enceinte. Maintenant je ne les crains plus, mais pour celles qui restent sur leur position, j'ai cherché un remède 100% phyto, mais sans huiles essentielles pour soigner la cystite.
J'en ai trouvé un, appelé "San-Ural" et que vous pouvez vous procurer en direct (voici le lien).
Il est réalisé par des gens qui font un travail remarquable, appliquant à chaque plante une méthode d’extraction spécifique permettant de libérer, en dominante, les substances contenant les caractéristiques recherchées pour une recette donnée.

Le remède en question contient de la canneberge, de la bruyère cendrée, de la busserole... qui, on l'a vu sont des classiques.

Mais il ajoute du plantain d'eau (deux espèces différentes dont on utilise les feuilles) et qui sont à la fois antibactériens et diurétiques.
L'un d'entre eux, Alisma orientalis est un anti viral qui permet également de cibler les virus qui font si peur à toutes les jeunes filles et à leurs mamans.
Il y a aussi dans cette formule très sophistiquée :


  • Coix lacryma-jobi (ou Larme-de-Job) qui tonifie la rate
  • Phellodendron chinense : Antibactérien, Amer, Cholagogue, Diurétique, Expectorant, Hypoglycémiant
  • Conyza Canadensis (vergerette du Canada), En phytothérapie traditionnelle, il est utilisé dans le traitement des troubles gastro-intestinaux tels que diarrhée et la dysenterie.
  • Echinacea Purpurea, qui stimule le système immunitaire, anti infectieux, anti inflammatoire
Par son action antibactérienne et anti-inflammatoire, ce complément permet d’assainir les voies urinaires et d’éviter la prolifération de germes dans l’appareil urinaire. C'est plus un traitement curatif que préventif et plus il est pris tôt, plus il est efficace.Au-delà de quatre par an, il faut consulter
Ainsi donc, en prévention, je me suis mise à prendre de la canneberge, à suivre des règles simples d’hygiène et à protéger ma flore intestinale et vaginale en évitant les antibiotiques et en ayant un régime diététique adapté. J’ai appris à soigner les très rares crises dont je suis encore victime avec des produits naturels et je ne me souviens pas avoir fait une cystite depuis fort longtemps.

Toutefois, et malgré l'efficacité prouvée de ces remèdes, je ne saurais trop vous recommander d'être prudente. Et je vous invite à toujours conserver en tête cette injonction que m'a faite un jour un gynécologue : au-delà de quatre cystites par an, il est nécessaire de procéder aussi à un examen gynécologique pour chercher une anomalie ou une infection de l’appareil génital.
Le rein est l'organe de la peur
Un ami ostéopathe, me faisait l’autre soir une remarque tout à fait intéressante sur le fait que les infections urinaires sont aussi une maladie du rein qui est l’organe qui gère deux émotions : une émotion négative, la peur et une émotion positive, la volonté.
Lorsque nous sommes soumis au stress, à la peur, à l’angoisse, ou à un choc, il y a des fuites d’énergie de peur qui créent un dérèglement de l’ensemble de l’appareil urinaire et qui entrainent une infection.
J’ai trouvé ce point de vue intéressant. Je ne sais pas ce que vous en penserez, mais toujours est-il que si vous pouvez lâcher prise et éviter le stress, vous pourrez peut être sauvegarder vos reins aussi


_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Juil - 19:22 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Luminescence
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 22 220
Localisation: un point dans l'univers
Féminin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 11 Juil - 20:13 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

merci beaucoup Chloé, ce sujet est vraiment très passionnant.

j'utilise les huiles essentielles pour être tranquille. 
_________________
"Je suis Résurrection et Vie, en pensées et en sentiments." "Stay humble and kind"
https://youtu.be/awzNHuGqoMc?list=RDawzNHuGqoMc


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krystal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2009
Messages: 21 151
Localisation: Briis sous Forges
Féminin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 11 Juil - 21:25 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Merci Chloé. Effectivement, les antibios ça marche bien. En 3 jours, problème réglé. Mais j'avais essayé de soigner naturellement avec du jus de canneberge pendant une semaine. Mais ça n'a pas suffi !

_________________
"Plus est en toi que tu ne crois"

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester" Proverbe indien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
june


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 9 517
Localisation: normandie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 12 Juil - 08:50 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Quand je sens les tous premiers symptomes je prends du SERUM ANTICOLIBACILAIRE 8 DH de chez BOIRON
deux ampoules dans un peu d'eau.

J'en ai toujours à l'avance en prévision.
_________________
la vie est le plus beau des cadeaux.


Revenir en haut
etoile
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 26 171
Localisation: Gard
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 16 Juil - 21:52 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Je suis d'accord avec le sujet dans son ensemble mais absolument pas concernant cette phrase  "Evitez le thé, le café, les épices, le vin blanc, le citron et le champagne car ils modifient votre PH et augmentent l’irritabilité de la vessie et de l’urètre" et notamment ce qui est dit sur le Citron car c'est FAUX !

On a toujours tendance à considérer le citron comme un aliment acide et donc acidifiant mais s'il s'agit bien d'un produit acide à la base, il agit comme un alcalinisant une fois absorbé.
De plus, il est désinfectant et apporte la vitamine C indispensable à la lutte contre les bactéries en augmentant les défenses immunitaires.

Je bois souvent du vrai jus de citron en infusion en hiver ou froid dans une bouteille d'eau en été
Je n'ai JAMAIS eu d'infection Urinaire et pourtant j'aime particulièrement les produits sucrés!
_________________
"Ce que l'on crée en soi se reflète toujours à l'extérieur de soi.C'est la loi de l'univers"
Shakti Gawain

http://www.retouralasource.net/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 486
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 07:18 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Oui, je suis d'accord avec toi,
comme le sujet n'est pas de moi, j'ai préféré ne pas enlever ce passage mais j'aurais pu y apporter un commentaire.
merci de l'avoir fait.


_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jane
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 17 Juil - 16:09 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Je me permets de donner un avis, suivant expérimentation personnelle.

D'après cette expérience personnelle passée, une cystite avérée qui traîne nécessite une prise en main énergique, médicale, afin d'éviter un grave problème d'infection du rein (pyelonéphrite, ...).

Par contre, en traitement de fond, une fois la crise écartée, l'homéopathie (consultation personnalisée) agit très efficacement (du moins, pour mon cas).

Pour les petits inconforts bénins occasionnels, quelques traitements éprouvés :

- Uric Cran (canneberge en gellules)
- jus pur de canneberge (sans aucun ajout et pas de concentré allongé) --> en magasin bio
- tisane de feuilles de busserole
- préparation en pharmacie de teinture mère de busserole
- en onction, diluée avec huile végétale : huile essentielle de tea tree, ou ravintsara, ou cannelle, ou origan ou en prise interne cannelle ou origan (délicat : cannelle et origan. Se faire conseiller par un pro). NB : origan existe en gellules Prana..., avec une posologie à respecter strictement)

Et boire suffisamment d'eau et/ou de tisanes pendant la journée.


Revenir en haut
krystal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2009
Messages: 21 151
Localisation: Briis sous Forges
Féminin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 16:18 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Merci beaucoup pour ces compléments d'informations.

Je croyais que les antibiotiques étaient venus à bout de ma cystite, mais il faut croire que non. Alors j'ai mis le jus d'un citron dans une bouteille d'eau d'1 litre et je me force à la boire ... Eh oui, je trouve que ça manque de sucre ... Embarassed

_________________
"Plus est en toi que tu ne crois"

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester" Proverbe indien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 486
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 16:30 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Il faudra donc que tu surveilles cela de très très près et avoir toujours  sous la main du jus de canneberge au cas où ....ou ce qui te convient dans les conseils de jane
Merci Jane , ton intervention est importante.
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krystal
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2009
Messages: 21 151
Localisation: Briis sous Forges
Féminin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 16:39 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Ca ne m'était jamais arrivé jusqu'à présent. Je pense donc que j'ai quelque chose à comprendre.

D'après Jacques Martel, une cystite indique que de vives émotions sont refoulées, donc un manque de lâcher prise face aux événements.

_________________
"Plus est en toi que tu ne crois"

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester" Proverbe indien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Chloé
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 32 486
Localisation: alsace
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 16:49 (2013)    Sujet du message: Les cystites Répondre en citant

Oui, c'est certain, tu sais bien que chaque  problème de santé  a une cause émotionnelle, mais quand le problème doit être éradiqué d'urgence, cela ne suffit pas de comprendre son origine.
Dans l'urgence, il faut le soigner, surtout celui-là.
Ensuite il sera temps de comprendre les causes, et de faire en sorte de les éviter au maximum.

je pense qu'il y a eu récidive car tu as attendu trop longtemps avant de te soigner.
Donc, tu sais que tu as maintenant une faiblesse importante qu'il faut surveiller.
Il ya un ange pour toutes infections : MELAHEL (23)
_________________
https://www.youtube.com/watch?v=tjD43FV8ySs

Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures .


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:14 (2016)    Sujet du message: Les cystites

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    universintérieur Index du Forum -> SOIGNER LE CORPS (ouvert à tous) -> Le corps et ses problèmes -> problèmes de santé et conseils Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky